Atelier de transformation des fruits
et réalisation de conserves pour l'hivers.

 

Après avoir parcouru la campagne, nous avons réussit à glaner des fruits sur des arbres abandonnés (pommes, prunes...) et d'autres petits fruits (fraises des bois, mûres) ainsi que des champignons.

Nous avons broyé nos pommes avec cet outil sorti d'un autre âge.

                                       

Avec un peu d'huile de coude et de la motivation, nous avons réalisé environ 150 litres de jus de pomme, 70 kg de compote pomme et pmmo/prune et 15 kg de pate de fruits (pomme, prune, mûre).
Cela représente une journée de glanage/cueillette et deux jours pour tout transformer à trois personnes. Nous avons également fair du jus de raisin, sureau, prune, mûre, figue et de la pate de fruits et des confitures.

Entre le glanage et le jardin potagé, nous avons fait nos conserves pour l'hivers. Cela représente une économie d'argent considérable et en plus, nous savons ce que nous mangeons.

En tant de « travail » pour trois personnes, cela représente environ 10 jours à 8H/jour, répartis suivant les périodes de récolte des différents fruits.
En terme de « production » cela représente 3 ans de réserve de compote de pomme, entre 3 et 5 ans de confiture diverses, 1 ans de jus de pomme et autres jus (prune, mûre, poire, sureau etc.) et 2 ans de pâte de fruits.

En ce qui concerne le matériel :
1- Pour la fabrication des jus, il faut soit un broyeur soit on coupe ces fruits en morceau avec un couteau. Puis soit on utilise un pressoir (que l’on peut fabriquer avec un kric de voiture) soit on utilise un extracteur de jus (que l’on achète dans le commerce). Avec le jus obtenu avec un pressoir l’on doit stériliser le jus et avec un extracteur ce n’est pas la peine, mettre le jus directement en bouteille et laisser refroidir.

2- Pour la fabrication de la pâte de fruit, on récupère la « purée » de fruit qui reste après l’extraction du jus. On passe cette purée au moulin à légume, pour conserver que la pulpe. La pulpe est ensuite cuite dans une bassine en cuivre avec du sucre (En théorie même poids de sucre que de fruit, mais on peut mettre moins de sucre suivant les fruits. Certain fruit sont plus sucré que d’autre !) Laisser bouillir une foi puis réduire le feu. Arrêter la cuisson au bout de 5 minutes (sauf si la pâte est trop liquide, continuer la cuisson) Il vous reste à étaler cette pâte sur une plaque de marbre ou sur du papier sulfurisé (réutilisable plusieurs foi) Et laisser sécher dans un endroit sec et ventilé. Quand la pâte est « prête » il suffit de la découper avec un couteau en petit carré et les conserver dans des boites (une couche de papier, une couche de pâte de fruit, etc.)