Utilisation de la bourre de coco en agriculture :
 

La bourre de coco est un produit organique naturel et 100% biodégradable. C’est un produit utilisé dans la culture hors-sol ou qui peut être mélangé à d’autres types de tourbes. 

Il allège les sols trop lourds,  maintient une excellente porosité et il  a une forte capacité de rétention d’eau et est utilisé en application hydroponique. 

 

Composition de la bourre de coco :
- pH = 6,15

- CE = 190ms/cm

- Taux d'humidité < 17%

- Matière sèche organique: 89,47%

- Taux de Na = 0,102mg Na/g


Poids :
La fibre a un poids spécifique d’environ 100 kg/m3 pouvant varier selon son humidité.  Le pourcentage de vide est de 500% environ.  Il s’agit d’un matériau léger et poreux avec un pouvoir drainant élevé. 

 
Rétention hydrique :
La fibre de noix de coco a un faible pouvoir d’imbibition. Cependant, la rétention d’eau en poids est de 300%. L’eau retenue étant essentiellement de l’eau capillaire. Elle est facilement disponible pour les plantes.

 
Biodégradabilité :
Tout en étant d’origine végétale, le produit a une excellente résistance à la biodégradabilité.  La transformation en humus soluble dans le sol peut demander plusieurs années (5 à 20ans) suivant l’activité biologique du sol.

 
Aspect phytosanitaire :
La fibre de noix de coco ne contient ni graines, ni champignons parasites des plantes, ni insecte ou nématode. Il s’agit donc d’un produit biologiquement sain.

 
Utilisation :
Étant donné ses caractéristiques, la bourre de coco est utilisée par les pépiniéristes professionnels, par les horticulteurs, les maraîchers ainsi que dans la préparation de pelouses (zones vertes, jardin, terrain de golf et terrain de football) et bien entendu dans le jardinage amateur.

 
Pépiniéristes professionnels :
La bourre de coco présente un intérêt particulier dans la composition de terreau pour les plantes en pot ou en container. Mélangée dans une proportion de 30 a 60% à d’autres matériaux telles compost ou aiguilles de pin, elle représente le constituant de base, *le squelette* du terreau et ceci grâce a son inaltérabilité dans le temps, sa légèreté, sa porosité et sa rétention en eau.

 

Horticulture :
La bourre de coco peut être utilisée pour des cultures en pot ou en bac ce qui donne à la plante un développement racinaire import

Pour les cultures florales (oeillets, gerberas, roses, et fleurs à bulbes), elle peut également être utilisée pure. La bourre de coco est un constituant important du substrat garantissant une porosité suffisante et une bonne rétention en eau.

La bourre de coco peut être utilisée comme amendement du sol, en particulier en présence de sols argileux. Elle a en effet le pouvoir de les rendre plus légers et plus poreux et de faciliter le drainage de l’eau. L’avantage majeur par rapport aux autres amendements (tourbe et fumier etc.) est qu’un seul apport de bourre de coco peut aboutir à l’amélioration de la structure. En effet, sa décomposition très lente crée une structure stable dans le temps.

La bourre de coco se prête  très bien en tant que PAILLIS pour toutes les cultures à fleur. Ce type de paillis évite le compactage du sol et la formation de la croûte superficielle, favorise l’infiltration de l’eau et évite l’évaporation par capillarité. La fibre de noix de coco a un pouvoir isolant optimal. Elle évite de ce fait la surchauffe du terrain durant l’été et son refroidissement durant l’hiver.

 
Maraîchage :
La bourre de coco peut être employée pure en culture hors sol (tomates, melons, poivrons, concombres, fraises) ou comme amendement et paillis.

Le paillis est particulièrement conseillé en terrain sableux pour en éviter la surchauffe et l’évaporation de l’eau.

 
Pelouse :
La réussite d’une pelouse dépend souvent de la préparation du lit de semence. Le compactage excessif du terrain du au piétinement ou à des irrigations fréquentes est souvent la cause d’échec de la formation et de la conservation de la pelouse.

La bourre de coco, grâce à ses caractéristiques, est un matériau idéal pour la préparation du lit de semence de pelouse parce qu’elle apporte légèreté, porosité, rétention en eau, drainage et stabilité de la structure physico mécanique. Mélangée au sol sur 10 cm avec une couche de 2 ou 3 cm en surface pour faciliter la germination des graines.
Pour cette raison, la bourre de coco peut être utilisée pour le jardin privé, pour les espaces verts publiques et partout où les exigences de qualité sont grandes.

 
Jardinier amateur :
Dans ce secteur, la bourre de coco, dans ses différents aspects est extrêmement adaptable.  Très légère, facile à transporter, elle peut être utilisée pure comme substrat, mélangée à du terreau pour les plantes en vase et container ou mélangée au sol pour améliorer sa rétention en eau et sa porosité, comme paillis en couverture de sol ou simplement pour créer une tâche de couleur

 
Boutures et greffes :
L’utilisation d’un mélange de bourre de coco et de chaire de coco râpée, favorise la « prise » des boutures et des greffes. En effet la bourre de noix de coco ne contient ni graines, ni champignons parasites des plantes, ni insecte ou nématode, de plus, la capacité de rétention d’eau de la fibre de coco évite le desséchement de la bouture ou de la greffe et la coco râpée apporte les nutriments nécessaires à la prise des boutures et des greffes.



Charbon de bourre de coco.
Méthode sri-lankaise de fabrication du charbon de coco.
Le premier jour :
Le matin :
            1- creusez un trou de 1 mètre de profondeur d’un diamètre correspondant à la quantité de bourre de coco à « traitée ».
            2- Etalez sur le fond de la braise.
            3- Recouvrez de bourre de coco (60 cm environ).
                        L’après midi :
            4- recouvrir de paille, cendre et terre.
 
Le deuxième jour :
 
            5- Arrosez pour refroidir le « four végétal ».
            6- Enlevez les couches de végétaux/cendre/terre.
            7- Récoltez le charbon végétal.
 
 
Fabrication de ficelle, corde, matelas en fibre de coco.
Préparation de la bourre de coco pour l’extraction de la fibre :
1- Trempez la bourre de coco pendant 3 semaines dans de l’eau (douce ou salée).
2- Egouttez et nettoyez la fibre des résidus décomposés par l’eau.
3- Faire sécher à l’ombre.
 
Pour faire de la ficelle, puis de la corde, utilisez tel quel les fibres (entre 15 et25 cm de longueur). Tressez les fibres pour faire de la ficelle, puis tressez les ficelles pour faire de la cordelette, puis tressez de la cordelette pour faire de la corde.
Pour faire un matelas, il faut :
1- découper/broyer la fibre.
2- Etaler la fibre obtenue sur un plateau en bois, sur 10 cm d’épaisseur.
3- Pulvériser du latex végétal, pour servir de « liant » à la fibre. Laisser bien sécher.
4- Après avoir confectionné 5 ou 6 « plateaux » de fibre. Superposer ces couches et compresser le tout avec une planche sur laquelle vous ajouterez du poids. Laisser en « compression » 2 /3 jours, puis démouler le future matelas.
            5- Découper proprement les bords, avec un grand couteau.
            6- Habiller le matelas avec du tissu.

 
  • Mélia dit :
    31 2017

    Merci, j'ai ajouté votre site à mes favoris. J'ai acheté du substrat lidl, puis j'ai lu quelques articles qui précisaient qu'il y a plusieurs sortes de substrats dont quelques uns de mauvaise qualité qui peuvent abimer les plantes.
    Votre article m'a été bien utile.

  • Irene mazur dit :
    11 2016

    Bonjour ! Je viens d acheter un petit sac de substrat de coco chez lidl. Votre article est pour moi un réel support pour l utilisation de ce produit.merci bonne continuation. Irène