Greffes de végétaux et d'arbres
 

              Sans le greffage, nos vergers ne posséderaient pas d’aussi riches collections de fruits pour chaque saison nos forêts seraient privées de bon nombre d’essences importantes. Nombre de fruitiers sont devenus plus vigoureux en étant greffés qu’à l’état de franc de pied.

         Le greffage a donc pour but :

      1 De changer la nature du végétal, en modifiant le bois, le feuillage, la floraison ou la fructification qu’il était appelé à donner.
      2 De provoquer l’évolution de branches, de fleurs ou de fruits sur des parties de l’arbuste qui en étaient privées.
      3 De restaurer un arbre défectueux ou épuisé, par la transfusion de la sève nouvelle d’une espèce vigoureuse.
      4 De rapprocher sur la même souche les deux sexes des végétaux monoïques, afin d’en faciliter la fécondité : comme l’aucuba, ginkgo, l’idestin ou le pistachier.
      5 De conserver, de propager un grand nombre de variétés de plantes ligneuses ou herbacées, d’utilité ou d’agrément, qui ne peuvent être reproduites par aucun autre procédé de multiplication.
     6 De rendre productif la broussaille en terme d’alimentation humaine.


 
Voici quelques exemples de greffage possible :
        - Melon-poire (solanum muricatum) sur pomme de terre.
        - Térébinthe sur pistachier, mahaleb, cerisiers.
        - Aubépine sur l’ergot de coq (crataegus), l’azérolier, le tejocote du Mexique (crataegus pubescent), le cognassier, le sorbier domestique, l’amélanchier du Canada, néfliers.
        - Les prunelliers sur les pruniers, abricotier, pêchers.
        - Le pêcher sur l’abricotier, les pruniers et l’amandier et inversement. Sauf l’amandier et l’abricotier qui ne sont pas compatible.
        - Châtaignier sur chênes verts.
        - Nashi sur Poiriers épineux.
        - Pommiers sur toutes variétés de pommiers et sur l’aubépine.
        - Le poirier sur le cognassier et l’aubépine.
        - Tomate sur la morelle noire sur la pomme de terre.

 
 Quelques exemples de types de greffes :
 
                             
                   Greffe en courronne                                               Greffe en fente                                                     écussonnage


  Alors dans la pratique comment faire pour greffer des végétaux et des arbres ?
      Les techniques de greffage sont multiple, c’est pourquoi nous vous conseillons vivement d’aller sur l’excellent site "le filon vert" de Bernard TOUCHE dit 'Arnar' et de Sylvie DUPARD, vous y trouverez toutes les informations techniques et pratiques
pour vous familiariser avec le greffage
.


Site : http://www.lefilonvert.org/contact.html