Lombriculture et compost
 

La Lombriculture consiste en l'élevage intensif, de vers de terre. Cette technique permet de transformer ses déchets de cuisine, le fumier de cheval, de vache, de porcs, etc., en un compost de qualité et de produire un engrais organique naturel.
 Le principe est de décomposer des restes végétaux ou alimentaires par des vers de terre, afin de récolter un terreau riche en matières organiques.
Fabrication d’un  lombricomposteur avec des cagettes en bois.


 

1-Dans une cagette en bois, faite une litière à base de paille, herbe, feuilles mortes, tailles, fumier, etc.

2- Pausez cette cagette sur le sol (de préférence un sol humide et riche, ou il y a déjà des vers de terre dedans).

3- Laissez 1 à 2 semaines (le temps que les vers de terre du sol « monte » dans votre cagette) Contrôlez de temps en temps et ajouter si nécessaire  du fumier ou des déchets alimentaires, afin de quoi les «
nourrir ». Car les vers mangent pratiquement leur poids de déchets par jour. Il faut donc veiller à ce qu’ils aient toujours suffisamment de nourriture.

 

 

4- Dés que vous estimez que votre cagette est « pleine » de vers de terre, décollez là du sol et la mettre sur une autre cagette rempli de fumier, déchets alimentaire, feuilles séchée, paille, etc. Les vers de la cagette du dessus coloniseront la cagette du dessous.
5- Quand les vers auront « décomposés » le contenu de la première cagette, vous aurez du composte prêt à être utilisé pour le jardin.


 

 

 6- Le compost ainsi obtenu contient un important pourcentage d'humidité, il est nécessaire de le laisser sécher quelques jours. Ce compost est constitué des déjections des vers, il est donc très fin et ne nécessite pas de tamisage. Le lombricompost est riche en éléments nutritifs pour les végétaux (azote, phosphore, potassium, calcium et magnésium) et en oligo-éléments (cuivre, fer, manganèse, zinc...). Il améliore l'aération, le drainage et la structure du sol.il à un ph6 et n'acidifie pas le sol.

7- Vous pouvez multiplier à loisir le principe à l’infini, il suffi de faire « tourner » les cagettes.

 

 
8- Vous pouvez améliorer le système en construisant des cagettes plus grandes, ou prendre des boites de polystyrènes, empilées les unes sur les autres (faire des trous dans les fonds des boites pour que les vers circulent d’une boite à l’autre)