BARRINGTONIA EDULIS

Autres noms : Névélé Cutnut Cutnut
Utilisations : Fruits et noix.Bonne source d’énergie. Consommé cru ou cuit.
Procédé d’obtention : Première pression à froid puis légère filtration (il reste de la pulpe riche en actifs)
Organes pressés : Graines contenues dans les amandes séchées
Nom botanique : Calophyllum inophyllum
Autres dénominations : Tamanu en Polynésien, Foraha en Malgache

 
   

Propriétés Organoleptiques : Aspect : liquide huileux fluide pulpeux ou solide (dépendant de la température
Couleur : vert soutenu
Odeur : typique de noix, verte, épicée (rappelle un peu le curry)
Toucher : assez gras. Si vous souhaitez améliorer sa pénétration dans la peau, mélangez-la avec une huile plus pénétrante ( Kukui, Macadamia, Noisette,... )
Densité : 0.941 (lot LV135)
Indice de saponification : 191-202
Conditions de conservation : Huile végétale stable. A conserver au sec, à l'abri de la chaleur et de la lumière.
Composition en acides gras :
-Acides gras essentiels poly-insaturés (AGPI ou AGE) ou vitamine F : acide linoléique (oméga-6) (30.77%)
Acides gras mono-insaturés (AGMI) : acide oléique (oméga-9)(41.43%)
Acides gras saturés (AGS) : acide palmitique (12.71%), acide stéarique (12.35%)

 

Zoom sur l’acide linoléique : l’acide linoléique est un acide gras polyinsaturé appartenant à la famille des oméga-6. Cet acide gras n’est pas synthétisé par l’organisme. On dit pour cela que c'est un acide gras "essentiel". Une carence en oméga-6 peut entraîner une sécheresse intense de la peau et des allergies. Au niveau cutané, cet acide gras entre dans la composition des céramides. Il participe à la reconstitution des lipides épidermiques et favorise la bonne cohésion des cellules de la peau entre elles. L’acide linoléique permet de limiter les pertes en eau de la peau tout en présentant des qualités adoucissantes et nutritives.

 

Callophyllum inophyllum

Famille : Clusiaceae
 
 
Utilisations :
Plante sacrée en Polynésie
Bois très dur, apprécié en ébénisterie ou pour la fabrication de pirogues ou de charpentes.
Plante médicinale. On utilise l’écorce, les graines, les feuilles ainsi que l’huile amère des graines et la résine (latex). Du fruit on peut extraire un pigment utilisé comme encre pour dessiner les tapas.
À Java, l’huile de graine est revendiquée pour ses propriétés diurétiques. Aux Samoa, toutes les parties de la plante sont considérées comme des poisons virulents, la sève et les exsudats pouvant rendre aveugle ou causer la mort par injection.
Le latex, obtenu par scarification de l’écorce, est émétique (provoque des vomissements) et purgatif, et peut aussi être utilisé pour le traitement des blessures et des ulcères. Il peut aussi être mélangé avec les lambeaux d’écorce et des feuilles pour confectionner des infusions, l’huile apparaissant à la surface pouvant être utilisée pour traiter les irritations oculaires.
La résine est réputée responsable de la couleur et de l’odeur de l’huile qui est peut-être un poison : elle contiendrait de l’acide benzoïque.


Les applications de l’écorce :
L’écorce est astringente (11-19 % de tanins) et son jus est purgatif Elle est utilisée en Asie pour le traitement de l’orchite (inflammation des testicules)
Associée à du jus de citron, elle peut être utile pour traiter les bromidroses des aisselles, de l’aine ou des pieds.
L’écorce agit comme un antiseptique et un désinfectant. Par voie interne, l’écorce est expectorante, et sert dans le traitement des bronchites chroniques et de la phtisie.
Le jus de l’écorce est astringent, purgatif, et est donné sous forme de décoction dans le traitement des hémorragies internes.
Les applications de la racine
La décoction de racine est employée pour traiter les ulcères. Elle est aussi employée en cas de point de côté

 
Les applications des feuilles :
Les feuilles trempées dans l’eau lui donnent une couleur bleuâtre et une odeur ; cette macération est utilisée en application sur les yeux irrités En infusion, prise par voie orale, les feuilles sont aussi utilisées contre les coups de chaleur, en complément de la décoction de racine. Au Cambodge, les feuilles sont prescrites en inhalation contre la migraine et le vertige, et le vertige, etl’huile est utilisée contre la gale. Aux Philippines, la macération de feuilles est utilisée comme astringent pour les hémorroïdes tandis qu’aux Philippines on l’utilise en lotion pour les yeux.
L’utilisation des feuilles par les tribus primitives de Papouasie Nouvelle-Guinée est très ancienne dans le traitement des affections de la peau : application des feuilles chauffées sur les ulcères, coupures, furoncles, boutons et plaies de toutes sortes.


Les applications des fruits :
Les fruits sont plus ou moins toxiques et seul l’endosperme des fruits encore immatures peut être consommé. En fait, le fruit mûr est suffisamment toxique pour être utilisé comme appât contre les rats L’huile des graines est utilisée contre le psoriasis et comme agent anti-rhumatismal.
 
Les applications de la sève :
La résine de l’écorce est utilisée pour ses propriétés cicatrisantes.

Les propriétés de l’huile de tamanu :
Des graines de tamanu on peut extraire jusqu’à 60 % d’huile. Cette huile (Domba oil) est utilisée dans le traitement des rhumatismes, des démangeaisons et de la gale. Elle est aussi utilisée pour soigner les gonorrhées.
Dans la plupart des îles des mers du Sud, l’huile de tamanu est utilisée comme analgésique (en frictions sur les rhumatismes et les sciatiques) et pour soigner les ulcères et les vilaines blessures.
En solution alcoolique, cette huile s’est montrée efficace, en injection, contre les neurites dues à la lèpre, au zona…
L’huile est spécialement recommandée contre toutes sortes de brûlures, coups de soleil…

 
Ceiba pentandra (kapokier)

Famille : le kapokier (aussi appelé « fromager »), appartient à la famille des bombacaceae.
 
 
Description :
Le fromager est un arbre imposant, pouvant atteindre 40 mètres de haut (voire 60 m en Afrique). Son tronc lisse est couvert de grosses épines coniques et avec l'âge, il développe d'énormes contreforts épineux. Les branches horizontales sont en général étagées et très étalées. Les feuilles palmées comportent 5 à 9 folioles, subsessiles, oblongues, de 10–18 cm de long. Les fleurs apparaissent avant l'apparition des feuilles et la pollinisation est faite par les chauves-souris. Le fruit est une capsule pendante, de 10 à 30 cm de long. Il s'ouvre par 5 valves et laisse apparaître un duvet blanchâtre, cotonneux, nommé le Kapok et des graines brunes.

Utilisations :
La fibre très légère constituée par les poils fins et soyeux recouvrant les graines a pour caractéristique son imperméabilité et son imputrescibilité. Elle est composée de 64 % de cellulose, 13 % de lignine et 23 % de pentosane. Elle peut être employée pour la confection de coussins et de matelas, pour l'isolation thermique, l'isolation acoustique, la fabrication de talons de chaussures orthopédiques et dans l'artisanat.
Lebois est léger, de couleur blanc crème, veiné de jaune et de rose. Il est utilisé comme bois d'œuvre. Il sert à la fabrication de contreplaqué, de cageots, de caisses et en menuiserie légère. Il était autrfois utilisé pour la confection de pirogues. Il est aussi utilisé pour la fabrication d'ustensils de cuisine (assiètes, plats), ou pour confectionner des instruments de musique et pour la sculpture.
Les feuilles, les fleurs et les jeunes fruits se consomment cuits.
Les feuilles fournissent aussi du fourrage.

 
 

En médecine traditionnelle :
La racine est réputée apéritive et sert à réduire la fièvre. L'écorce est diurétique et les feuilles vertes sont utilisées en friction contre la chute des cheveux.
En association avec d'autres plantes, on confectionne des remèdes pour traiter le diabète et l'hypertension, et les problèmes cutanés comme la bourbouille.
L'écorce traite la gonorrhée, la fièvre et la diarrhée.

 
GNETUM GNEMON :

Autres noms : Melinjo ; Bago ; Peesae .
Arbre de 15/20m ; noix 2/4cm.
 
 
 

Utilisations :
Graines utilisées pour farine et grillées.
Feuille utilisées comme légume.
Activité anti bactérienne et anti oxydante
Bon conservateur alimentaire ; hors inibiteur de la saveur et exhausteur de goût.

 
INOCARPUS EDULIS

Autres noms: Mape.

 
   

Le Mape se trouve essentiellement à proximité de cours d'eau, dépressions marécageuses, fonds de vallées et notamment sur des zones rocheuses de basse altitude (jusqu’à 500 m). Il peut former des peuplements purs et très denses sous lesquels très peu d'autres espèces végétales peuvent se développer.
Grand arbre de la famille des Légumineuses pouvant atteindre plus de 30 m de hauteur et 1,50 m de diamètre. Tronc droit en V.et cannelé sur lequel se développent avec l'âge, des contreforts caractéristiques peu épais. Feuilles simples, alternes, à limbe oblong de 8 à 40 cm de longueur sur 6 à 18 cm de largeur. Pétiole de 5 à 20 mm de long. Fleurs blanches odorantes à pétales mesurant 1 cm de long. Fruits sous la forme d'une drupe arrondie et aplatie de 5 à 9 cm de long, 4 à 7 cm de large et 3 à 4 cm d'épaisseur, de couleur verte virant au jaune puis à l'orange à maturité et contenant une amande mesurant 7 cm de long sur 5 de large.
Plusieurs fructifications par an et notamment entre mars et août

Les contreforts du tronc étaient utilisés pour transmettre les informations par le frappement des minces parois afin de faire résonner un battement dans la vallée ou sur la mer.
Le bois blanc et grossier est utilisé parfois pour la production de charbon de bois et de manches de pioches ou de haches.
Les amandes bouillies sont communément consommés sous le nom de « Mape chauds » au bord des routes ou aux marchés. Leur goût rappelle celui de la châtaigne européenne. Elles peuvent être également cuites à la braise ou rôties.
Les feuilles constituent un excellent fourrage pour les animaux herbivores. Elles entrent par ailleurs dans la composition d'un remède contre la dysenterie.
La sève issue de l'écorce ou de jeunes fruits était utilisée comme teinture (noir, bleu, vert, violet ou rouge) et également pour combattre l'inflammation causée par la piqûre de nohu.
Selon le mythe de création, les fruits viennent des reins, la sève rouge du sang, et les contorsions du tronc du nez de l’être humain.

 
Pentadesma butyracea
 
Pentadesma butyracea est un arbre originaire des forêts humides d'Afrique tropicale (le long de la côte ouest de l'Afrique du Sierra Leone au Cameroun). Il a des usages multiples dont le principal est la fabrication d'une sorte de beurre appelé "Beurre de Kpangnan" comparable au beurre de karité mais avec une odeur moins prononcée. Son bois est apprécié en ébénisterie et en construction.
On l'appelle parfois "arbre à beurre" (comme le karité), Lami, arbre à chandelle ou "arbre à suif" (butter tree, tallow tree en anglais).

 
 
 
 

Description :
Pentadesma butyracea a un fût cylindrique, droit sans contrefort et une hauteur moyenne de 20 m.
Il porte de grandes fleurs rouge vif, donnant des baies comestibles dont la graine sert à fabriquer du beurre.
Les grandes fleurs de l'arbre à beurre sont pollinisées par une chauve-souris africaine (Megaloglossus woermanni).


Utilisation :
Beurre de Kpangnan.

Les graines servent à fabriquer le beurre de Kpangnan aussi appelé painya, kanya au Bénin, Kanga au Sierra Leone, Akpoto au Togo entre autres. Ce beurre peut être conservé durant un à trois ans sans rancissement.
Le Kpangnan fait l'objet d'un commerce au niveau local en particulier dans le centre du Togo et du Bénin. Il est aussi vendu aux États-Unis sous le "yellow shea butter" (beurre de karité jaune) ou "golden shea butter" (beurre de karité doré). En réalité, le beurre de karité et le Kpangnan sont extraits de deux espèces d'arbres différentes. Ces arbres ne sont même pas dans le même genre et se développent dans des habitats et écosystèmes tout à fait différents (le karité pousse en pleine savane).
Les beurres de Kpangnan et de karité sont également très différents (texture, couleur et odeur). Une caractéristique unique du Kpangnan est sa teneur importante en stigmasterol (environ 45% de la teneur en stérol). Le stigmastérol est un stérol végétal non saturé habituellement trouvé dans les parties grasses de plantes telles que fève de Calabar, huile de soja, huile de colza et beurre de cacao. Le stigmastérol est utilisé comme matériau de base dans la fabrication de la progestérone de synthèse, mais possède d'autres propriétés intéressantes. Des recherches montrent que le stigmastérol peut réduire le risque de certains cancers, notamment le cancer de l'ovaire.
Comme le beurre de karité, le Kpangnan a été en Afrique de l'Ouest depuis des générations. Il est utilisé dans la cosmétique (pour les cheveux, pour hydrater la peau), comme huile alimentaire, et pour la fabrication de savons traditionnels.
Le Kpangnan est d'un intérêt particulier pour les programmes de développement durable parce que l'arbre pousse dans des habitats potentiellement en danger. Donner de la valeur à cette ressource autochtone encouragera la conservation des habitats forestiers et les protégera du déboisement. Les femmes sont les principales actrices de cette filière.


Autres utilisations :
Outre l'utilisation du beurre dans l'alimentation, l'espèce Pentadesma offre plusieurs autres produits tels que des produits de pharmacopée (utilisation de différents organes, feuilles, écorce, racines, dans certains traitements thérapeutiques et maladies tels que lesmaux de côte, la toux et la dentition chez l'enfant, l'accouchement, la lactation, le sevrage), du bois d'œuvre, du bois de chauffe, etc.
Les amandes fraîches sont consommées comme les « noix » de cola.